Historique

Avec le concours de Lothaire Zilliox, DR CNRS e R., membre d'honneur de l'APRONA.

1954 : Constitution de la CIENPPA (Commission Interministérielle d'Etude de la Nappe Phréatique de la Plaine d'Alsace) dans le but de fournir des renseignements sur le fonctionnement de la nappe phréatique Rhénane en plaine d'Alsace ou des études d'impacts relatives à l'aménagement hydroélectrique du Rhin. Auparavant la gestion piézométrique d’Alsace a été à la charge du SRAE (Service Régional d’Aménagement des Eaux) et un dispositif d’observation de la nappe avait même déjà été mis en place par les services allemands avant la première guerre mondiale.

1959 : Elargissement des compétences de la CIENPPA à la protection de la nappe contre la pollution par les hydrocarbures suite à l'installation des raffineries de pétrole du nord de Strasbourg (Reichstett, Herrlisheim, Karlsruhe).

1961 : Généralisation des compétences de la CIENPPA en matière de préservation de la qualité des eaux suite aux contaminations chimiques (par exemple les rejets de chlorures issus de l'exploitation des Mines de Potasse d'Alsace).

1967 : Fonctionnement en coopération étroite avec l'Agence de l'eau Rhin-Meuse suite à la création des Agences de l'eau et des Comités de bassin en 1964 (1ère loi sur l'eau).

1968-1973 : Premier Inventaire général (6 campagnes d’analyses) réalisé sur la nappe de la plaine d’Alsace sous maitrise d’ouvrage de la CIENPPA.

1981 : Placement de la CIENPPA, dans un contexte de décentralisation, sous la présidence du Préfet « Commissaire de la République » de la Région Alsace. Le secrétariat est confié au Service Régional d'Aménagement des Eaux (SRAE). Ouverture du Conseil d’Administration aux représentants des collectivités locales, associations de protection de la nature, institutions etc.

1983 : Réalisation du second inventaire de la qualité des eaux souterraines de la nappe d’Alsace présenté au colloque de la CIENPPA. Il permet de mettre en évidence l'extension des pollutions par les chlorures, les sulfates, les nitrates,... et relevant une multiplication de pollutions localisées.

1992-1995 : Projet de démonstration pour la protection et la gestion des eaux souterraines du Fossé rhénan Supérieur (financé par le projet européen LIFE, maîtrise d'ouvrage LfU).

1995 : Création de l'APRONA (Association pour la protection de la nappe phréatique de la plaine d'Alsace) à l’initiative de la Région Alsace, de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse, des Conseils Généraux et de la préfecture de Région Alsace.

Le réseau piézométrique est depuis à la charge de l’APRONA.

1997 : Premier inventaire à l’échelle transfrontalière  de la qualité des eaux souterraines de la nappe phréatique rhénane (Maitrise d’ouvrage : Région Alsace).

1997 : Gestion de la station d’alerte du canal de Huningue par l’APRONA. Elle a été érigée en 1988 pour prévenir des risques de pollution en provenance du Rhin, mesure prise suite à un accident majeur dans les établissements Sandoz à Schweizerhalle survenu 2 ans plutôt.

1999 : Organisation de la première journée de l’APRONA sur la pollution aux nitrates des zones de bordure dans le piémont vosgien.

2002-2006 : Modélisation de la pollution des eaux souterraines par les nitrates dans la vallée du Rhin Supérieur (cofinancé par le programme européen INTERREG III, maîtrise d'ouvrage LfU).

2002-2006 : Mise en place des indicateurs de suivi des actions de protection de la nappe rhénane dans le Fossé rhénan Supérieur (cofinancé par le programme européen INTERREG III, maîtrise d'ouvrage APRONA).

2003 : Réalisation du 2ème Inventaire transfrontalier de la qualité des eaux souterraines de la nappe phréatique rhénane (APRONA assistant à Maîtrise d’ouvrage de la Région Alsace).

2009 : Réalisation du 3ème Inventaire transfrontalier de la qualité des eaux souterraines de la nappe phréatique rhénane (APRONA assistant à Maîtrise d’ouvrage de la Région Alsace).

2012 : Signature de la convention cadre de coopération transfrontalière. Mise en place du réseau LOGAR (Liaison Opérationnelle pour la Gestion de l’Aquifère Rhénan). L'APRONA est « correspondant technique » du réseau LOGAR.

2012 : Sous l'impulsion de Mme Monique Jung, Présidente de l'APRONA, démarrage de la construction d'un observatoire de l'eau.

2015 : L’APRONA a 20 ans. Lancement de l’observatoire de l’eau d’Alsace. L’association fonctionne avec 9 salariés.