Le réseau piézométrique régional

 

Un suivi continu : 170 sites de mesures de niveau

Piézomètre - centrale de mesure

Pour répondre à ces interrogations, l’APRONA dispose d’un réseau d’observation couvrant toute la nappe de la plaine d’Alsace. Ce réseau est constitué d’environ 170 points de mesures (les piézomètres), permettant de déterminer le niveau du toit de la nappe (ou cote piézométrique).

 

 

La mesure de la cote piézométrique est réalisée :

  • par 65 observateurs locaux effectuant des relevés hebdomadaires, sur un ou plusieurs ouvrages chacun
  • par 6 organismes partenaires relevant une douzaine ouvrages, dont les mesures sont gracieusement transmises à l’APRONA
  • par un peu plus de 70 centrales électroniques d’acquisition sur site, programmées pour une lecture horaire de la cote piézométrique, permettant le stockage de la cote maximale et minimale journalière, et dont 17 d’entre-elles sont télétransmises.

Piézomètre - point de mesure

Les données piézométriques relevées sur ce réseau sont ensuite stockées, après analyse et validation, dans la base de données APRONA, à partir de laquelle sont notamment édités des graphiques représentant les variations du niveau de la nappe sur plusieurs années. L’APRONA dispose, pour chaque piézomètre, d’au moins un relevé hebdomadaire du niveau de la nappe, pour une période d’observation moyenne de 25 à 30 ans ; certains points sont observés depuis les années 1950, ce qui permet d’effectuer des traitements statistiques, mensuels ou annuels, sur de longues séries de données.

Les données issues du suivi du réseau piézométrique sont mises à disposition dans la rubrique Données ou via le visualiseur cartographique.

Actualités

  • Bulletin hydrologique Août 2019

    Le bulletin hydrologique du mois d'août, édité par l'APRONA avec les données météorologiques de Météo France et les données hydrologiques de la DREAL Grand Est, est paru.

    En savoir plus
  • Situation de la nappe au 1er juillet

    Situation de la nappe le 1 juillet 2019

     

     

    En savoir plus
  • Des niveaux de nappe bas pour la saison

    Des niveaux de nappe bas pour la saison

    Suite aux déficits pluviométriques cumulés de l'année 2018 et de l'hiver 2018-2019, les niveaux de la nappe sont globalement inférieurs aux normales de saison.

    Ces déficits au mois de février sont plus marqués dans certains secteurs, notamment à Haguenau (Pliocène de Haguenau), Wintzenheim (cône de déjection de la Fecht) et Habsheim (Versant oriental du Sundgau).

    Pour ces 3 points, on observe ou se rapproche des minimas pour un mois de février.

    En savoir plus