Présentation

Un trésor fragile

L’abondance et la qualité des eaux souterraines alsaciennes ont longtemps laissé penser qu’il s’agissait d’une ressource inépuisable. S’il est vrai que les problèmes de quantité ne se posent pas aujourd’hui, la qualité de l’eau, elle, reste dégradée. Peu protégés par des terrains perméables et situés à faible profondeur, la nappe phréatique et les aquifères du Sundgau subissent des dégâts du fait de pollutions multiples, diffuses ou ponctuelles, d’origine industrielle, agricole ou domestique.

Un trésor à préserver

Tous les acteurs concernés ont pris conscience de la nécessité de préserver la qualité des eaux souterraines. Des actions sont mises en œuvre pour réduire les rejets polluants et enrayer la dégradation de la qualité des eaux.
Ces actions, pour être menées à bien, nécessitent une connaissance approfondie et continue du fonctionnement de la nappe phréatique et des aquifères du Sundgau, le suivi de l’évolution de leur qualité et la mise à disposition auprès des décideurs d’outils d’aide à la décision.

Actualités

  • Séminaire technique

    Séminaire technique

    L'APRONA a organisé un séminaire technique "Evoluer vers une prise en compte de la toxicité dans le suivi de qualité des eaux" le 19/03/2019 dernier au CIARUS à Strasbourg.

    Les présentations sont en ligne !

    En savoir plus
  • Des niveaux de nappe bas pour la saison

    Des niveaux de nappe bas pour la saison

    Suite aux déficits pluviométriques cumulés de l'année 2018 et de l'hiver 2018-2019, les niveaux de la nappe sont globalement inférieurs aux normales de saison.

    Ces déficits au mois de février sont plus marqués dans certains secteurs, notamment à Haguenau (Pliocène de Haguenau), Wintzenheim (cône de déjection de la Fecht) et Habsheim (Versant oriental du Sundgau).

    Pour ces 3 points, on observe ou se rapproche des minimas pour un mois de février.

    En savoir plus
  • Des nouvelles fonctionnalités du portail de l’eau

    Après une année d’existence, des corrections et des ajouts de nouvelles fonctionnalités ont été fait sur le portail de l’observatoire de l’eau d’Alsace. Elles concernent principalement la possibilité d’exporter les graphiques au format « image », la sélection « multiple » de points dans le visualiseur, l’ajout de nouveaux formats pour les impressions (A4 paysage, A3 paysage et A3 portrait), la génération à la volée des synthèses annuelles piézométriques en PDF, les exports en PDF des fiches « piézomètres » et « qualitomètres », le développement d’un outil « coupe de l’aquifère » permettant de visualiser en coupe le substratum, la cote de nappe et la cote du sol et de nouveaux graphiques.

    En savoir plus